Bleu-Rouge blog

Mon Weblog 3.3

06 Sep

Comment voyager avec un saumon

Posted in Lecture on 06.09.06

Je connaissais les chefs d’oeuvres “Le Nom de la rose” et “L’Ile du jour d’avant” mais je ne me doutais pas qu’Umberto Eco pouvait être aussi drôle. C’est parfois d’une finesse invraisemblable.

Nos écrans pullulent désormais d’analphabètes fiers de leur baragouin, d’homosexuels se plaisant à traiter de “vieille pédale” leur homologues, d’ensorceleuses sur le retour arborant leurs charmes décatis, de chanteurs experts en couacs, de bas-bleus affirmant “l’oblitération palingénésique du subconscient humain”, de cocus contents, de savants fous, de génies incompris, d’écrivains publiant à compte d’auteur, de journalistes donnant des baffes et de présentateurs les recevant, heureux de penser que l’épicier du coin en parlera le lendemain.
Si l’idiot du village s’exhibe en jubilant, nous pouvons rire sans remords. Rire du débile est redevenu “politically correct”.

1992

Comment répondre à la question “Comment ca va ?”
Icare : “Je me suis planté.”
Thésée : “J’ai un fil à la patte.”
Priape : “Je fais la queue.”
Epiménide : “Je mentirais si je vous le disais.”
Lucifer : “Ca va Dieu sait comment.”
Charlemagne : “Pour être franc, bien.”
Christophe Colomb : “Je ne touche plus terre !”
Sade : “Foutrement bien !”
Marie Curie : “Je suis radieuse !”
Boole : “Soit bien soit mal.”
Freud : “Et vous ?”
Jean-Baptiste : “Ca ira, j’en mets ma tête à couper.”
Jésus : “Je revis.”
Jérôme Bosch : “Bien, par tous les diables !”
Volta : “plus ou moins…”
Poe : “Extraordinairement.”
Einstein : “Relativement bien.”

tags:

No Comments »


Creative Commons License