Bleu-Rouge blog

Mon Weblog 3.3

18 Jun

Dernières volontés

Posted in Personnel on 18.06.07

Qui pense à formuler ces dernières volontés ? A poser sur un bout de papier, ou sur un document plus officiel, ce qu’il souhaite, pour lui, après son trépas ? Ca a l’air con, comme ça, mais vous n’imaginez pas (ou peut-être que si) le nombre de “fraîchement morts” dont on piétine les convictions, les envies, les désirs, une fois le dernier souffle expiré.

Que ce soit dit, une bonne fois, en mon nom, aujourd’hui, devant vous tous, mes témoins, et pour toi, mon amour :

  • Je veux être incinéré.
  • En cas de coma artificiellement créé par les médecins, je souhaite être débranché au-delà de deux semaines. Je ne veux pas être un légume, je ne veux pas être maintenu en vie. Si je n’ai plus toute ma tête et que je donne un ordre différent, seul compte aujourd’hui ce que je viens d’énoncer, écrit en pleine conscience.
  • Si la demande est faite par l’équipe médicale, j’accepte de donner mes organes, uniquement les organes internes.
  • Je souhaite une cérémonie religieuse, catholique, officielle, classique.
  • Si quelqu’un doit parler de moi, autant que ce soit un ami. Si personne ne se dévoue, je souhaite qu’un extrait de L’Empereur-Dieu de Dune de Franck Herbert soit lu.
  • Je souhaite que mes cendres soient dispersées dans l’eau pour rejoindre la mer.
  • Je veux des fleurs rouges.
  • Toutes mes possessions vont à mes soeurs. Mes amis ont le droit de prendre un souvenir.

Source : Ron l’infirmier (pseudo écrivain raté)

One comment »

Les commentaires sur cet article

  1. zepto says:

    Et oui à 12 ans moi, j’avais déjà envisagé le pir, et comme moi aussi j’ai lu les multiples tomes de dune, je shouaite que mon corp alors totalement dépourvu de mon âme, soit entièrement distiller de son eaux, puis donner à quelqu’un qui a véritablement soif. Les restes des ma pau, de mes os et de mes organes désséchés seront carbonisés sur une pière de marbre, si sa rappele quelque chose à quelqu’un; la science-fiction est une ébauche du réel.


Creative Commons License