Bleu-Rouge blog

Mon Weblog 3.3

21 Jul

Retour au boulot

Posted in Dépression, Job, Personnel on 21.07.08

Le nouveau traitement (Rivotril toute la journée, j’arrive bientôt à la moitié de la bouteille) a l’air plus efficace, ou du moins il me convient mieux.

Le bureau est un véritable chantier, je n’ai jamais vu ça, on marche dans la poussière, sur les feuilles de papier, il y a des murs de cartons, une salle entière qui sert de poubelle, bref : on déménage !
J’ai donc fait 4 cartons pour mon bureau, j’en ai encore au moins autant. J’ai réparé 2-3 trucs, j’ai fait un plan à l’échelle du futur bureau avec les meubles qu’on garde, ça me semble essentiel mais personne n’y avait pensé…
Et puis 18h est arrivé assez vite

J’y retourne donc demain sans demander de nouvel arrêt.

EDIT du 23/07 : J’en suis à 14 cartons + 5 PC + meubles dans mon futur bureau de 14m²…

No Comments »

19 Jul

Suivi médical

Posted in Dépression, Personnel on 19.07.08

Deuxième rendez-vous avec la docteur, le verdict est :

Ca va mieux, mais toujours très fragile
Je reprend le boulot lundi pour essayer, elle me ré-arrête mardi si ça ne passe pas
Par contre je suis trop angoissé, on double la dose de Rivotril “jusqu’à temps que cela fasse effet”.
Tout me déstabilise, tout m’angoisse, j’ai peur de mon ombre.
Et je peux vour dire que c’est fatiguant d’être contracté à temps complet !

Forcément, je lui ai dit que ça ne me faisait rien et que je le prenais comme un placebo.
Elle m’affirme en retour que c’est un anxiolitique très puissant.

J’en prenais 2 gouttes en cas de crise + 5 gouttes le soir
Je passe à 3×3 gouttes en cours de journée + 6 gouttes le soir
Et je peux augmenter la semaine prochaine si ça ne fait pas encore effet et si ça ne m’assome pas
Le max étant de 50 gouttes par jour.

No Comments »

17 Jul

Harry Potter et l’Ordre du Phénix

Posted in Dépression, Lecture, Personnel on 17.07.08

– Tu ne t’en fiches pas du tout, dit Dumbledore.
[…]
– Tu t’en fiches si peu que tu as la sensation de mourir de douleur, comme si on te vidait de ton sang

No Comments »

14 Jul

Journée X

Posted in Dépression, Personnel on 14.07.08

J’ai perdu le compte des jours, je suis déphasé. Les amis sont partis pour le weekend, ils ne répondent pas. J’ai envie de crème glacée. Le feu d’artifice de demain est toujours aussi mal organisé à cause du concert, il sera impossible d’accéder au champs de Mars. J’ai du me faire jeter une bonne centaine de fois sur DialH. J’ai marché 1h entre l’Arc de Triomphe (je suis allé voir Au bout de la nuit au George V) et l’Hôtel de Ville (je voulais voir le Jardin Ephémère dont Vincent m’avait parlé). Je trouve que les Converses me donne un look très cool / étudiant qui s’en fout, j’ai pas l’habitude.

J’ai l’impression que le Rivotril ne sert pas à grand chose et pourtant je ne peux pas m’en passer. Il est censé me détendre et je ne sens rien. C’est plus psychologique, je le prend donc je me dis que ca doit aller mieux donc ca va mieux. Et sans en abuser (certains jours je ne prend que les 5 gouttes du soir) j’en suis complétement accro, je ne peux pas me déplacer sans l’avoir.

Quand à la Fluoxétine, c’est efficace, dans un certains sens… Je me sens mieux mais je me rends compte que le problème ne change pas et du coup j’ai l’impression de (re)déprimer devant mon inutilité.

Je suis moche, nul et je sers à rien : sympa la vie !

3 Comments »

11 Jul

Journée 7 et 8

Posted in Dépression, Personnel on 11.07.08

Ca fait maintenant une semaine que je suis sous antidépresseur. On pourrait dire que ça va mieux, mais je tourne à vide. Je ne suis plus morose mais je ne me sens toujours pas fiable. Quand je prend le métro, je fais attention à me mettre plutôt à l’avant du métro, ou bien je me colle au mur jusqu’à ce qu’il soit à quai.

Hier, je n’ai pas fait grand chose, j’ai attendu le technicien Free jusque 15h, il a été très pro, gentil, il a constaté l’absence de synchro, il a retiré le condo dans la prise téléphonique (il m’a d’ailleurs conseillé de la changer, idée que je me suis empressé de soumettre à Jean-Michel), il a vérifié aussi sur le palier : le problème vient du cable entre le NRA et mon immeuble, c’est donc à France Télécom / Orange de faire le nécessaire, ils ont trois jours en théorie (avec le weekend ça fera une semaine). Comme il était en avance sur son rendez-vous suivant, je lui ai proposé un café et nous avons parlé un peu de son parcours, il a commencé à la hotline, puis il est passé chef d’équipe et maintenant il est sur le terrain mais il souhaite faire du commerce.

Une fois parti, je suis sorti pour aller voir le film Phénomènes, j’aurais mieux fait de m’abstenir, non seulement Night Shyamalan est toujours aussi médiocre mais ce film est une suite de suicides par des moyens les plus absurdes les uns que les autres.

C’est à peu près tout ce que je me souviens de la journée, de toute façon je n’ai plus de mémoire, pire qu’un poisson rouge, c’est un des effets secondaires du traitement.

Quant à aujourd’hui, je suis allé ce matin, après ma première prise de Rivotril dans le métro, voir Sans Sarah rien ne va, un film très moyen, à peine divertissant. En sortant il était 14h, comme le médecin veut que je pense à moi, je suis allé manger un dragon maki au Planet Sushi (restautant que Wilfrid m’avait fait découvrir), et depuis je glande entre la TV (6 chaines hertziennes) et l’ordi. J’ai pu discuter un peu avec Luc Olivier (que j’admire pour ses photos) et Harry (que j’admire tout court).

Ce weekend, c’est le 14 juillet, je sens que cela va être long, tout le monde est parti.

No Comments »

10 Jul

Journée 6

Posted in Dépression, Job, Personnel on 10.07.08

Ca y est, le dossier CPAM est fini (pour le moment). Les deux jeunes filles de l’antenne du Kremlin Bicêtre sont charmantes, elles n’ont pas posé trop de questions, elles ne se sont pas énervées, mon changement de caisse est en route, les feuilles d’arrêt maladie sont entre leurs mains. Je n’ai plus qu’à attendre un courrier de leur part.

Pour boucler le dossier, j’ai du aller au bureau (comprendre mon travail) pour récupérer une copie des fiches de paye avril/mai/juin 2008, j’ai donc vu Liliane… Elle qui pensait que je ne me livrerais pas, elle a été servie, je lui ai tout sorti. Elle a d’ailleurs compris que l’arrêt de prolongera peut être. Face à moi elle a eu des paroles réconfortantes, je ne peux pas le nier.

Ensuite je suis rentré pour vider les valises et sac, remettre un peu d’ordre et prendre une douche pour l’arrivée de Vincent.
J’ai donc fait la connaissance d’un petit jardinier très sympathique et très à l’aise comme j’apprécie. Il est parti bien vite mais il avait encore beaucoup de chemin et le bonhomme commence tôt le matin. J’espère que la bonne surprise fût réciproque.

Et j’ai fini la soirée au cinéma devant Las Vegas21 avec un petit tour dans le marais pour prendre l’air et le temps.

3 Comments »

09 Jul

Journée 5

Posted in Dépression, Job, Personnel on 09.07.08

De retour sur Paris.
A peine le temps de poser mes affaires, je me rends compte que la freebox déconne. Pas le temps d’appeler l’assistance, je branche un plug WiFi, je chope une connexion neuf, j’utilise les identifiants de la famille, je récupère l’adresse de la CPAM du coin et j’y vais à pieds.
J’explique rapidement mon cas : un arrêt maladie à renvoyer dans les 48h mais je n’ai plus de carte de vitale valide, pas d’affiliation à une caisse, etc.
Elle comprend la situation, me dit que ça ne pose pas de problème, elle tamponne l’arrêt à la date d’aujourd’hui et commence la procédure de changement de caisse (ça dure 3 mois quand même).
Me voilà un peu rassuré sur ce point.

Sauf qu’il faut 3 fiches de paye, fiches que je n’ai pas. Je tente vainement de joindre Angélique pour qu’elle me les apporte, rien n’y fait, il va falloir que j’aille au bureau demain pour les récupérer. Depuis j’angoisse à mort : forcément ils ne comprendront pas l’arrêt, forcément je sais que ce n’était vraiment pas le moment pour tomber malade, l’ambiance est définitivement foutue. En parcourant les emails je me rends compte qu’ils font une belle bande d’hypocrites (sauf Angélique et Aude que je vais essayer de voir cette semaine).

J’ai tenté de faire des courses pour remplir le frigo, j’ai cru que j’allais m’éffondrer trois fois dans le magasin. Rien ne me tenter, j’ai pris un nouveau dentifrice (celui de Jean-Michel, pour tester), un peu de viande, des petits pois et des champignons, une poêlé de légumes frais, de quoi faire de la carbonara et du Coca-Cola ainsi que 2 canettes de Burn (j’ai pas trouvé de RedBull). Si j’arrive à sortir semaine pour manger dehors, je devrais tenir jusque vendredi.

Je viens de regarder L’Amour de l’Or et là je tourne dans mon lit, pas envie de dormir, pas vraiment peur (a part la peur de demain), juste une sensation de mal être, de ne pas être à ma place, mais c’est où ma place ?

Demain je vois Vincent, un nouveau, il m’a déjà dit qu’il ne resterait pas longtemps, c’est peut être mieux, j’arriverais à faire face comme ça.

One comment »

07 Jul

Journée 4

Posted in Dépression, Personnel on 07.07.08

Dernier jour en famille à Roclincourt. Elise est partie hier soir, Marie a pris son avion cet après midi. Dernier jour avant d’être face à ses putains de responsabilités administratives.

Rien de spécial dans cette journée, une mini crise d’angoisse entre l’entrée (des escargots) et le plat (une dinde farçie) ce midi : comme quoi c’est complétement irraisonné.

Maintenant je prend les gouttes devant un miroir, c’est beaucoup plus facile pour les compter : 7 pour la journée, je tiens mon rythme.
Demain sera un autre jour.

Ce matin j’ai pu écrire un peu, dans un email, ce que je ressentais, ce que je ne voulais plus vivre, ce que je redoutais, mon histoire passée avec Andrew entre autre. C’est vraiment difficile de faire la part des choses, ce qui est important et ce qui ne l’est pas. En me relisant j’ai l’impression d’écrire des niaiseries, je n’ai jamais été doué pour faire partager mes sentiments, très intenses à l’intérieur, trop surement, et si peu visible de dehors, voire même certains cas où ils s’expriment par l’inverse (le coup de la haine et de l’amour).

Continuons les notices

Rivotril / Clonazépam
Antiépileptiques
Mise en garde spéciale
: Risque de dépendance en cas d’utilisation prolongée, ne pas arrêter brutalement le traitement au risque de provoquer un sevrage qui se caractérise par de l’anxiété importante, insomnies, douleurs musculaires, agitations, irritabilité, maux de tête, engourdissement et picotements des extrémités, sensibilité anormal au bruit, à la lumière et aux contacts physiques. Un effet de rebond peut se produire avec réapparition des crises. Des troubles de la mémoire ainsi que des altérations des fonctions psychomotrices sont susceptibles d’apparaître dans les heures qui suivent la prise du médicament. Chez certains sujets, ce médicament peut provoquer des reactions contraires à l’effet recherché.
Précautions d’emploi : Ce médicament ne traite pas la dépression. Chez le sujet présentant une dépression, il ne doit pas être utilisé seul car il laisserait la dépression évoluer pour son propre compte avec persistance ou majoration du risque suicidaire. La prise d’alcool est fortement déconseillée pendant la durée du traitement.
Effets indésirables neuro-psychiatriques : Troubles de la mémoire, trouble du comportement, modification de la conscience, irritabilité, agréssivité, agitation, dépendance physique et psychique, sensations d’ivresse, maux de tête, difficultés à coordonner certains mouvements, confusion, baisse de la vigilance, somnolence, insomnie, cauchemars, tension, modification de la libido, éruptions cutanées, chute transitoire des cheveux, gonflement brutal du visage et du cou, vision double, vision floue, nausées, augmentation de la quantité de salive, risque de dépression respiratoire, rétention et incontinence urinaire.

Hé bé, si j’échappe à tout ça, je serais un miraculé !
N’y voyez aucun Dieu, j’ai déjà trouvé quelques manifestations…

No Comments »

07 Jul

Journée 3 part 2

Posted in Dépression, Personnel on 07.07.08

Hier soir, endormi vers 20h, réveillé vers 23h pour prendre mon Rivotril, vers 23h05 j’enclenche un chapitre audio d’Harry Potter, ce matin réveil vers 11h30, je me souviens même pas du premier mot du chapitre…

Hier j’avais mis 4h à m’endormir après les gouttes

C’est pour le moment un peu cahotique comme traitement

Comme je le disais, j’ai pris 2 gouttes dans l’après midmi à l’ouverture de mes emails pro suite à une accélération foudroyante du rythme cardiaque et puis les 5 gouttes ce soir. Il est indispensable d’avoir le flacon sur soi tout le temps !

La gélule de fluoxétine ne semble pas avoir d’effet, mais c’est justement là son effet : le mal arrive quand on arrête d’en prendre donc ne surtout pas oublier la gélule verte le matin.

Bon, chose promise, chose due, ce qui ne faut jamais faire : lire la notice

Fluoxétine
Antidépresseurs/Inhibiteur sélectif de la recapture de la Sérotonine

Mise en garde spéciale : Eruptions et réactions allergique au bout de plusieurs jours
Précautions d’emploi : La dépression peut être associée à un risque accru d’idées suicidaires, de blessures volontaires et de suicide. Ce risque peuve persister ou augmenter durant les premières semaines notamment si vous êtes un jeune adulte ou si vous avez déjà eu des pensées de ce type.
Effets non souhaités :Démangeaisons, éruptions cutanées, urticaires, réactions allergiques généralisées, inflammation des vaisseaux, fièvre, douleurs des articulations, oedème de Quincke, tremblements, diarrhée, tachycardie, sueurs, confusion voire coma, hypersensibilité à la lumière, décollement de la peau, nausées, vomissements, gêne à la déglutition, trouble du goût, sécheresse de la bouche, hépatites, maux de tête, insomnie, somnolence, vertiges, anorexie, fatigue, trouble de la concentration, pensées suicidaire, blessure volontaire, attaque de panique, rétention urinaire, mictions plus fréquentes, éjaculation retardée, absence d’éjaculation, absence d’orgasme, érection prolongée et douloureuse, perte de cheveux, bâillements, trouble de la vision, transpiration excessive, douleur musculaire, diminution de la tension artérielle lors d’un changement de position, ecchymoses, hémorragies, pharyngite, gêne respiratoire, fourmillements, picotements dans les membres, angitation, anxiété.

On fait un pari sur ceux que j’éviterai ?

No Comments »

06 Jul

Journée 3 part 1

Posted in Dépression, Job, Personnel on 06.07.08

J’ouvre mes emails pro, 5 secondes, montre en main, après j’ai cru que j’allais avoir une crise cardiaque tellement mon coeur s’est acceléré. Vive l’antiépilectique, il me tient en vie 🙁

No Comments »

05 Jul

Journée 2

Posted in Dépression, Personnel on 05.07.08

J’ai le droit à 11 gouttes de Rivotril par jour, je n’en aurait pris que 7 aujourd’hui. Enfin c’est ce que j’ai compté, c’est pas facile de compter les gouttes tomber quand on ne les voit pas tomber.

Les gouttes en journée passent inaperçues. Je les prends quand ça va mal, 2 gouttes sous la langue, on y pense pas et c’est déjà avalé. Je me concentre plus sur l’effet immédiat pour éviter la crise.

Par contre les 5 gouttes du soir, c’est tout une histoire. Déjà j’espère n’en avoir mis que 5 (et c’est pas gagné, voir plus haut). Ensuite je peux me focaliser sur les gouttes en elles même et non sur leur action, j’ai tout mon temps, je suis couché et je dois attendre 1h pour dormir.
J’ai l’impression qu’elles vivent sous ma langue, pour les cinéphiles, j’ai l’intérieur de la Pensine de Dumbledore sous la langue, ça tourne, ça fume, ça ouvre de nouveaux horizons, c’est magique.
Quand j’en ai marre, j’avale le tout, un drôle de goût, pas mauvais, une sorte de mélange entre la fraise et le parfum (oui j’ai déjà goûté du parfum) et l’anésthésie du dentiste.

Je ne compte pas resté très longtemps chez mes parents, l’ambiance est trop surexcitée, une partie (infime mais la plus vieille) des problèmes se trouve ici. Je dois m’occuper de moi et non des autres.
D’ailleurs ça me rappelle une anedocte révélatrice : en début d’année, FaceBook demandait dans une application les résolutions pour cette année 2008. Quelle était la mienne ? “Save the world”

Sans aller jusqu’à sauver le monde, comment faire pour ne pas intervenir quand ses proches vont mal ? Papa qui vient de perdre sa mère, il est maintenant orphelin. Maman qui prend conscience que la probabilité veut que ce soit son père le prochain à partir. Ma soeur qui désespère de se marier et de tomber enceinte. Heureusement la dernière soeur se trouve dans une phase de réussite flagrante, elle m’impressionne !

Ne plus penser aux autres, c’est m’enlever une partie de la raison de vivre, la plus grande partie en fait. Il faudrait que je commence à rééquilibrer, mais tout cela sans que je me perdre de vue. Je ne veux pas devenir un autre moi.

Pour les plus courageux, demain nous lirons les notices d’utilisation des médicaments.

4 Comments »

04 Jul

Journée 1

Posted in Dépression, Personnel on 04.07.08

Hier j’ai passé la nuit chez Jean-Marc et Julien. Jean-Marc a immédiatement accepté de me reçevoir quand je lui ai dit que je ne voulais pas dormir seul.Trop d’idées noires dans la tête et la peur de ne plus se sentir sûr et en sûreté ont pris le dessus sur ma volonté de tout contrôler. Le corps ne m’obéit plus, l’esprit résiste encore un peu mais je sens qu’il pourrait lâcher à tout moment sans prévenir. Avant d’arriver au stade de l’enfermement, un chaperon dans la pièce d’à côté suffit à contenir les “coups de tête”.

N’ayant pas vu de médecin depuis une dizaine d’années, j’ai demandé également le soutien de Jean-Marc pour qu’il me pistonne sur son amie docteur. Rendez-vous pris pour 14h30.

Arrivé devant la porte, le nom du docteur est écrit à la main avec des enluminures sur une feuille blanche découpée, le tout collé sur une petite porte au fond d’un couloir. La porte est entrouverte, je n’ose pas entrer, je toque. Une femme, cinquantaine d’années, blonde, assez rassurante, me propose d’attendre sur l’unique chaise du couloir (1m²) car la salle d’attente est en travaux. Elle me demande si je suis bien la personne qui vient de la part de Jean-Marc, je confirme, l’air absent, et m’assois.

La consultation passe assez vite, je vide mon sac assez facilement, sans omettre les symptômes présents (crise d’angoise, crise de panique, idées noires, peur, pleurs) et les raisons passées éventuelles (déception remontant à deux ans et demi, décès récent, surmenage, déception plus récente, harcèlement). Elle est très douce, elle me demande plusieurs fois ce que je pense du traitement, si je peux supporter un arrêt, ce que je ferais du temps, si je trouve Paris l’été déprimant. Elle opte pour un arrêt de deux semaines avec un autre rendez-vous pour prolonger si besoin. Elle estime que la médication est absolument nécessaire. Elle m’averti que le traitement dure au minimum trois mois pour l’antidépresseur à cause de l’effet de manque. Elle me dit que l’antiépileptique est sans effet secondaire et que je dois le prendre à peu près quand je veux ou plus exactement quand j’en ai besoin.

Elle remplie les différents papiers. Je lui indique que je ne suis pas habitué à ses papiers. J’ai bien une carte vitale mais elle est périmée depuis 7 ans, j’ai une carte de mutuelle mais qui ne vaut rien sans carte vitale… Et je dois renvoyer les enveloppes pour l’arrêt dans les 2 jours sans même savoir à quelle caisse je suis affilié.

22 € plus tard et une feuille pour me faire rembourser (un jour, si j’ai de la chance) je suis dans la rue. Content d’avoir 15j de répis mais la peur au ventre de perdre 15j de salaire parce que j’imagine mal la sécu retrouver mon dossier, l’enregistrer dans le bon centre, pour enfin y intégrer l’arrêt maladie dans les 48h avec un weekend.

Je rentre chez moi, je passe par le pharmacien qui m’engueulle parce que ma carte vitale est périmée, tellement périmée qu’elle ne peut pas la mettre à jour ! Elle consent quand même à me donné les médicaments en me les facturant (ben oui, j’ai pas de carte vitale valide)

13€20 pour 2 boites de 14 gélules de Fluoxétine 20mg et 1 flacon de Rivotril 2,5mg/mL

23h, je prend mes 5 gouttes d’antiépileptique pour un total de 0,5mg de Clonazépam. Elle sont censée me détendre pour dormir. A l’heure où j’écris ces lignes (minuit), l’effet n’est pas flagrant.

Pour un rétablissement dans les 15j, tapez 1
Pour une connerie de la sécu dans les 5j, tapez 2
Pour une idée noire qui prend le dessus, tapez 3

4 Comments »

04 Jul

Journal

Posted in Dépression, Personnel on 04.07.08

Vous vous attendiez tous (enfin je dis “tous” mais je sais que personne ne lit) au récit de mon merveilleux voyage sur la Côte Est des USA et c’est pourtant un tout autre journal que je commence.

Le verdicte est tombé vers 15h : dépression avérée

Je suis sûr que le journal d’un jeune dépressif sera plus vendeur. Dès que ça pu un peu, tout le monde accourt.

2 Comments »

01 Jul

Planning Juillet 2008

Posted in Agenda on 01.07.08

  • 16/06-03/07/08 : New York + road trip avec Jean-Michel et David
  • 03/07/08 : Speed Racer au ciné
  • 03/07/08 : nuit chez Jean-Marc et Julien
  • 05-07/07/08 : weekend en famille
  • 09/07/08 : rencontre avec Vincent
  • 09/07/08 : Las Vegas 21 au ciné
  • 10/07/08 : intervention du technicien Free
  • 10/07/08 : Phénomènes au ciné
  • 11/07/08 : Sans Sarah : rien ne va au ciné
  • 12/07/08 : Hancock au ciné
  • 13/07/08 : Au bout de la nuit au ciné
  • 14/07/08 : Le Monde de Narmia : chapitre 2 – Prince Caspian au ciné
  • 15/07/08 : Seuls two au ciné
  • 16/07/08 : Kung Fu Panda au ciné
  • 16/07/08 : Wanted : choisis ton destin au ciné
  • 16/07/08 : soirée avec Jean-Michel
  • 18/07/08 : Bons baisers de Bruges au ciné
  • 19/07/08 : après midi avec Jean-Marc, Julien et Chantal
  • 20/07/08 : balade avec Jean-Michel et David
  • 21/07/08 : reprise du boulot
  • 25/07/08 : nuit avec Sylvain
  • 27/07/08 : L’incroyable Hulk au ciné
  • 30/07/08 : Adoptez-le ! au Théâtre Popul’air du Reinitas avec Jean-Michel et David
  • 31/07/08 : WALL-E au ciné

No Comments »

Creative Commons License