Bleu-Rouge blog

Mon Weblog 3.3

07 Jul

Journée 4

Posted in Dépression, Personnel on 07.07.08

Dernier jour en famille à Roclincourt. Elise est partie hier soir, Marie a pris son avion cet après midi. Dernier jour avant d’être face à ses putains de responsabilités administratives.

Rien de spécial dans cette journée, une mini crise d’angoisse entre l’entrée (des escargots) et le plat (une dinde farçie) ce midi : comme quoi c’est complétement irraisonné.

Maintenant je prend les gouttes devant un miroir, c’est beaucoup plus facile pour les compter : 7 pour la journée, je tiens mon rythme.
Demain sera un autre jour.

Ce matin j’ai pu écrire un peu, dans un email, ce que je ressentais, ce que je ne voulais plus vivre, ce que je redoutais, mon histoire passée avec Andrew entre autre. C’est vraiment difficile de faire la part des choses, ce qui est important et ce qui ne l’est pas. En me relisant j’ai l’impression d’écrire des niaiseries, je n’ai jamais été doué pour faire partager mes sentiments, très intenses à l’intérieur, trop surement, et si peu visible de dehors, voire même certains cas où ils s’expriment par l’inverse (le coup de la haine et de l’amour).

Continuons les notices

Rivotril / Clonazépam
Antiépileptiques
Mise en garde spéciale
: Risque de dépendance en cas d’utilisation prolongée, ne pas arrêter brutalement le traitement au risque de provoquer un sevrage qui se caractérise par de l’anxiété importante, insomnies, douleurs musculaires, agitations, irritabilité, maux de tête, engourdissement et picotements des extrémités, sensibilité anormal au bruit, à la lumière et aux contacts physiques. Un effet de rebond peut se produire avec réapparition des crises. Des troubles de la mémoire ainsi que des altérations des fonctions psychomotrices sont susceptibles d’apparaître dans les heures qui suivent la prise du médicament. Chez certains sujets, ce médicament peut provoquer des reactions contraires à l’effet recherché.
Précautions d’emploi : Ce médicament ne traite pas la dépression. Chez le sujet présentant une dépression, il ne doit pas être utilisé seul car il laisserait la dépression évoluer pour son propre compte avec persistance ou majoration du risque suicidaire. La prise d’alcool est fortement déconseillée pendant la durée du traitement.
Effets indésirables neuro-psychiatriques : Troubles de la mémoire, trouble du comportement, modification de la conscience, irritabilité, agréssivité, agitation, dépendance physique et psychique, sensations d’ivresse, maux de tête, difficultés à coordonner certains mouvements, confusion, baisse de la vigilance, somnolence, insomnie, cauchemars, tension, modification de la libido, éruptions cutanées, chute transitoire des cheveux, gonflement brutal du visage et du cou, vision double, vision floue, nausées, augmentation de la quantité de salive, risque de dépression respiratoire, rétention et incontinence urinaire.

Hé bé, si j’échappe à tout ça, je serais un miraculé !
N’y voyez aucun Dieu, j’ai déjà trouvé quelques manifestations…

No Comments »


Creative Commons License