Bleu-Rouge blog

Mon Weblog 3.3

10 Jun

Livres

Posted in Lecture, Personnel, Test on 10.06.09

Plutôt corne ou marque-page ?
N’importe quoi peut me servir de marque page selon l’endroit où je lis.

As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?
Je crois qu’à chaque fois que je reçois des cadeaux, je reçois au moins un livre.

Lis-tu dans ton bain ?
Une fois sur deux environ.

As-tu déjà pensé écrire un livre ?
Non, je ne sais pas raconter les histoires.

Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?
J’adore, plus c’est long, plus c’est bon.

As-tu un livre culte ?
Pourquoi se limiter à un ?

Aimes-tu relire ?
Rarement, mais il y a 2-3 livres que j’ai déjà lu dix fois voire plus.

Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs des livres qu’on a aimés ?
Pour moi, ça n’a aucun intérêt.

Aimes-tu parler de tes lectures ?
Non, parce que je ne pense pas pouvoir être compris. J’ai une relation aux histoires assez fusionnelle.

Comment choisis-tu tes livres ?
Certains par l’auteur : j’achète tout ses livres. Parfois par la quatrième de couverture.

Une lecture inavouable ?
C’est quoi une lecture inavouable ?

Des endroits préférés pour lire ?
La cour carrée du Louvre, mur Est.

Un livre idéal pour toi serait ?
Sans fin.

Lire par dessus l’épaule ?
Oh non, je n’aime pas qu’on lise par dessus mon épaule, et c’est trop frustrant de ne pas avoir le livre pour soi afin d’en jouir à loisir.

Télé, jeux vidéo ou livre ?
Pas jeux vidéo c’est certain, TV pour glander, livre le reste du temps.

Lire et manger ?
Je suis multitâches 🙂

Lecture en musique ou en silence ?
En silence, de toute façon je n’entends pas la musique quand je lis.

Lire un livre électronique ?
Aucun intérêt. J’ai certains livres en plusieurs éditions, ce n’est pas pour les mettre sur disquette 😉

Le livre vous tombe des mains : aller jusqu’au bout ou pas ?
Surement pas, il y a bien assez de livre en attente pour ne pas s’obliger à en lire un en particulier.

Source : Tchi-Tcha via Curudin

One comment »

18 Nov

Un amour en Atlantide

Posted in Lecture, Personnel, Rêve on 18.11.08

J’aurais été capable de décrire chaque plat dans chaque assiette de la taverne, chaque visage, chaque vêtement, chaque rue et chaque maison. Comment peut-on projeter autant de précision si le monde est complétement imaginaire ?

Bernard Werber parlant d’un souvenir d’une vie antérieure
Paradis sur Mesure

No Comments »

01 Oct

Sagan

Posted in Cinéma, Dépression, Lecture, Personnel on 01.10.08

Je suis terrifié devant cette vieille femme qui devient folle et fini sa vie seule et triste, je suppose qu’elle me renvoie ma propre image.

No Comments »

17 Jul

Harry Potter et l’Ordre du Phénix

Posted in Dépression, Lecture, Personnel on 17.07.08

– Tu ne t’en fiches pas du tout, dit Dumbledore.
[…]
– Tu t’en fiches si peu que tu as la sensation de mourir de douleur, comme si on te vidait de ton sang

No Comments »

01 Jan

2007

Posted in Agenda, Cinéma, Lecture, Musique, Personnel on 01.01.08

Alors que s’est-il passé en 2007 pour moi ?

Janvier : premier réveillon après l’apocalypse, je survis, c’est déjà pas si mal.
Février : rien
Mars : découverte de Shakespeare avec Le Songe d’une Nuit d’Eté, une révélation, c’est un auteur résolument moderne et les textes sont d’une beauté à couper le souffle.
Avril : eblouissement devant Sunshine (mon film de l’année) et visite de la Corse sous la pluie.
Mai : je retrouve Cyril après 2 ans d’absence et je m’aveugle sur cet ange tombé du ciel.
Juin : émotion avec Daft Punk à Bercy, j’en tremble encore.
Juillet : régénération à Aix-en-Provence avec Jean-Michel
Août : j’ouvre doucement les yeux sur Cyril.
Septembre : rien
Octobre : Fabrice m’appelle pour une nuit
Novembre : déplacement professionnel à Nice
Décembre : vacances en famille

Malgrè les points forts, l’année 2008 ne pourrait être que meilleure !

One comment »

20 Oct

Dumbledore est gay !

Posted in Lecture on 20.10.07

Et c’est J K Rowling elle même qui le dit !

tags: , ,

No Comments »

08 Sep

Mes dernières lectures

Posted in Lecture, Personnel, Photo on 08.09.07

Bernard Werber L’arbre des possibles
Bernard Werber
L’arbre des possibles

des histoires trop courtes, une illustration hésitante : du Werber moyen

Robert Vincent Joule et Jean Léon Beauvois La soumission librement consentie
Robert Vincent Joule et Jean Léon Beauvois
La soumission librement consentie

à lire par tous les filous !

Lauren Weisberger Le Diable s’habille en Prada
Lauren Weisberger
Le Diable s’habille en Prada

une femme étonnante, horrible mais charismatique

Dan Shi Mémoires d’un eunuque dans la Cité Interdite
Dan Shi
Mémoires d’un eunuque dans la Cité Interdite

la terrible histoire des eunuques : émouvant

Kevin Saad CosmoQueer
Kevin Saad
CosmoQueer

drôle

Kevin Saad CosmoQueer vs Starstraight
Kevin Saad
CosmoQueer vs Starstraight

drôle (bis)

Shakespeare Le Songe d’une nuit d’été (édition bilingue)
Shakespeare
Le Songe d’une nuit d’été
(édition bilingue)

magique : un rêve éveillé
bonus : je ne savais pas que Shakespeare était aussi drôle

Amélie Nothomb Acide sulfurique
Amélie Nothomb
Acide sulfurique

assez moyen

Pascal Pellerin Tout m’énerve
Pascal Pellerin
Tout m’énerve

agréable et oubliable

Frédéric Beigbeder L’Egoïste romantique
Frédéric Beigbeder
L’Egoïste romantique

du Beigbeder tout craché

Daniel Keyes Des fleurs pour Algernon
Daniel Keyes
Des fleurs pour Algernon

lu sur les conseils de Wilfrid
un début très difficile à lire
une histoire touchante et troublante

Pierre Bordage Porteurs d’âmes
Pierre Bordage
Porteurs d’âmes

une histoire policière avec un soupçon de SF

Robert Charles Wilson Spin
Robert Charles Wilson
Spin
“Prix Hugo 2006”

de la SF moderne : incroyable et pourtant si réel
j’ai accroché de la première à la dernière ligne

Jirô Taniguchi Le sauveteur
Jirô Taniguchi
Le sauveteur

des images toujours aussi belles mais une histoire sans intérêt

Georges Chétochine … Et la gentillesse dans tout ça ?
Georges Chétochine
… Et la gentillesse dans tout ça ?

il faut être gentil !

Le Blog du Petit Nicolin
Nicolin
Le Blog du Petit Nicolin

un bon divertissement

Jirô Taniguchi L’homme qui marche
Jirô Taniguchi
L’homme qui marche

reposant : un livre à contempler !

Jirô Taniguchi Un ciel radieux
Jirô Taniguchi
Un ciel radieux

dessinateur de talent

Amélie Nothomb Ni d’Eve ni d’Adam
Amélie Nothomb
Ni d’Eve ni d’Adam

dans la même veine que Stupeur et Tremblement

J K Rowling Harry Potter et les Reliques de la Mort
J K Rowling
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(version traduite)

ça va trop vite, trop de chose, happy end

tags:

2 Comments »

06 Jun

Harry Potter et les Reliques de la Mort

Posted in Lecture on 06.06.07

Le tome 7 des aventures en français du jeune sorcier sortira le vendredi 26 octobre 2007 à minuit. Il s’intitulera Harry Potter et les Reliques de la Mort.

tags:

One comment »

15 Mar

Les Anglais ne lisent pas leurs livres

Posted in Lecture on 15.03.07

Stupéfiant !

Nos voisins d’outre-Manche ont tout compris du potentiel décoratif, dans une maison, d’une bibliothèque remplie de livres. Une enquête révèle que plus de la moitié des personnes interrogées achètent des livres qu’ils ne liront jamais. Et quand ils daignent les ouvrir, bien souvent, ils ne les finissent pas.

Parmi les ouvrages les plus souvent inachevés, figurent Ma vie, l’autobiographie fleuve de Bill Clinton (1024 pages), ou encore le quatrième tome des aventures d’Harry Potter, Harry Potter et la coupe de feu (734 pages), deux best-sellers mondiaux qui ont laissés en route près d’un lecteur sur trois (30 et 32% respectivement).

Comment peut-on s’arrêter au beau milieu d’un livre aussi passionnant ?

Source : TF1

tags:

2 Comments »

24 Feb

Eternity Express – Jean-Michel Truong

Posted in Lecture, Personnel on 24.02.07

Eternity Express - Jean-Michel Truong

Dans un futur proche, toujours plus assoiffés de nouvelles technologies, les investisseurs mondiaux n’ont pu anticiper le sinistre krach boursier qui vient de mener l’Occident aux portes du chaos. Aujourd’hui incapable d’entretenir une génération de baby-boomers devenus pauvres et vieillissants, l’Union est contrainte de vote la fameuse “loi de délocalisation du 3e âge”…

Selon son habitude, il n’exprimait pas directement sa pensée, se contentant d’énoncer des généralités d’apparence banale, mais qui ensemble constituaient les prémisses d’un implacable syllogisme dont il laissait à son interlocuteur la responsabilité de tirer seul la conclusion.

Lieu commun aussi erroné que dangereux ! expliqua Xuan, implacable. Toutes les vies sont loin d’être égales, comme pourrait te l’apprendre le plus pouilleux des bergers du Sahel, qui sait bien, lui, quand vient la sécheresse, quelles bêtes préserver et lesquelles sacrifier. La vie d’un étalon vaut plus que celle d’un hongre, celle d’un entrepreneur plus que celle d’un ouvrier, et celle d’un futur producteur davantage que celle d’un retraité. Les seconds ne survivent que grâce à la fécondité, à la créativité et à la productivité des premiers. Cette évidence ne t’échappe que parce que, en ces temps prospères, nous n’avons pas à choisir de manière explicite entre les uns et les autres. C’est ainsi pourtant : Il faut que certains meurent pour que le plus grand nombre vive.

tags:

No Comments »

26 Jan

Le journal de mon père

Posted in Lecture on 26.01.07

Jirô Taniguchi - Le Journal de mon Père

Un livre-manga très touchant, l’histoire d’un homme qui a quitté sa famille très jeune et qui revient dans sa ville natale pour la mort de son père.

tags:

No Comments »

21 Jan

Taschen faisait des soldes

Posted in Lecture, Personnel, Photo on 21.01.07

Jeudi, vendredi et samedi, l’éditeur Taschen faisait des soldes, essentiellement du -50%. J’ai pu y trouver :

dali.jpg

iconschristmas.jpg

iconsstudios.jpg

Mountain Interiors

Extra/Ordinary Objects 2

Art Now

tags:

No Comments »

13 Jan

Dernier inventaire avant liquidation – Frédéric Beigbeder

Posted in Lecture on 13.01.07

Frédéric Beigbeder fait une mini critique pour les 50 livres choisis par 6000 lecteurs du Monde lors du changement de siècle.

Dans le domaine des sentiments, le réel ne se distingue pas de l’imaginaire. Et, s’il suffit d’imaginer qu’on aime, pour aimer, ainsi suffit-it de se dire qu’on imagine aimer, quand on aime, pour aussitôt aimer un peu moins, et même pour se détacher un peu de ce qu’on aime…

tags:

No Comments »

10 Dec

Confucius – Les Entretiens

Posted in Lecture on 10.12.06

Zixia dit : “Un homme qui priserait la vertu plutôt que le plaisir, qui se dévouerait de toutes ses forces au service de ses parents, qui serait prêt à donner sa vie pour son souverain, qui tiendrait fidèlement ses promesses envers ses amis – quand bien même d’aucuns le diraient inculte, je maintiendrai pour ma part que c’est un homme éduqué.”

Yuan Xian servait Confucius en qualité d’intendant. Confucius lui offrit neuf cents mesures de grain. Yuan Xian les refusa. Le Maître dit : “Ne les refuse pas, tu peux toujours les donner aux gens de ton village.”

Ran Qiu dit : “Ce n’est pas que je n’aime pas votre doctrine, mais elle dépasse mes forces.” Le Maître répondit : “Qui est à bout de forces, peut toujours s’arrêter à mi-route. Mais toi, tu as renoncé d’avance.”

Le Maître dit : “Visez la Voie ; misez sur la vertu ; fondez sur le bien et délassez-vous avec les arts.”

Le Maître dit : “Celui qui sait ne doute pas ; celui qui est bon n’est pas inquiet ; celui qui est brave n’a pas peur.”

Zilu demanda comment on doit servir son souverain. Le Maître dit : “Ne lui cachez rien, quitte à le heurter.”

Le Maître dit : “Zilu, comme ils sont rares ceux qui comprennent la vertu !”

Le Maître dit : “L’honnête homme est droit, mais pas rigide.”

Confucius dit : “Trois sortes de plaisir sont bénéfiques, trois sortes de plaisirs sont néfastes. Les bénéfiques : le plaisir qu’on tire d’un rituel et d’une musique bien réglés, le plaisir de célébrer les mérites d’autrui, le plaisir d’avoir beaucoup d’amis pleins de talent. Les néfastes : les plaisirs de l’extravagance, les plaisirs du vagabondage, les plaisirs de la ripaille.”

Ru Bei voulait voir Confucius. Confucius refusa de le recevoir, prétextant qu’il était souffrant. Mais comme le serviteur chargé de ce message quittait sa chambre, Confucius prit sa cithare et se mit à chanter de façon que son visiteur l’entendît.

Ziyou dit : “Le deuil doit exprimer la douleur, et rien de plus.”

Shusun Wushu disait du mal de Confucius. Zigong dit : “Ca ne fait rien. Confucius est au-dessus de tout cela. L’éminence des autres sages est comme une colline qu’on peut escalader. Confucius est comme le soleil et la lune : essayez de sauter par-dessus ! Qui voudrait se couper de leur lumière n’affecterait nullement le soleil et la lune, il montrerait seulement qu’il ne connaît pas ses propres limites.”

tags:

No Comments »

17 Nov

Tout va bien

Posted in Lecture on 17.11.06

Imaginons que je me trouve à table avec Axel. Nous nous apprêtons à dîner. Comme d’habitude, Axel cause de plein de trucs, ça va très vite, faut le suivre, c’est pas un gars nerveux, l’animal, du tout, du tout.
Soudain, avec son coude, il ramène sans le faire exprès (il ne le fait jamais exprès, je préfèrerais, ça me rassurerait) un simple couteau. D’accord, d’accord : rien de très sérieux. En plus, miraculeusement, il s’en aperçoit. Le couteau parvenu au bord de la table, il le coince sous son coude et ceci juste avant qu’il ne tombe sur le sol dans une tentative de récupération qui, à première vue, je vous l’accorde, semble maîtrisée.
A première vue seulement.
Car, malheureusement, le bout du couteau vient de se coincer sous la bouteille de vin que je viens juste de déboucher. Et ça, Axel, il ne l’a pas remarqué, il donne alors un coup de coude qui fait levier sous la bouteille qui bascule. En tentant de s’emparer de ce pinard à la dérive, il ne fait que le projeter plus violemment encore… dans la casserole de petits pois. J’entends alors très distinctement un de ses fameux “Oh ! Bah ! Oh !” qui n’est absolument pas une évocation du gel douche parfumé. Ce “Oh ! Bah ! Oh !” ne veut strictement rien dire sinon que les catastrophes en chaîne de M. Ferrand pourraient très bien nous conduire, plus rapidement qu’on ne le pense, de manière encore plus radicale que le trou de la couche d’ozone ou la guerre thermonucléaire, à l’anéantissement complet de toute forme de vie sur la planète. C’est un danger, ce mec, il nous exterminera jusqu’au dernier, j’en suis certain. Par où il passe, l’herbe ne repousse pas.
Car, non, ce n’est pas terminé : la chaîne de la causalité ferrandiesque n’est pas encore parvenue à son dernier maillon. Loin s’en faut. Axel a des ressources inépuisables. Le voilà donc qui entreprend des moulinets avec les bras, expression gestuelle totalement incompréhensible pour tout être humain normalement constitué et, dans un mouvement aussi désespéré qu’absurde, frappe comme un malade le manche de la casserole qui se renverse à son tour, cul par-dessus tête. La bouteille, vidée de son contenu, roule et tombe sur son pied nu. Il fait : “Aïe, aïe, aïe !”, relève la jambe et cogne le tréteau de la table qui s’écroule sur le sol avec tout le reste.
Moi, je n’ai pas quitté ma chaise un seul instant. Je tiens mon verre d’eau. Médusé. Je bois une gorgée. Complètement soufflé par ce terrible naufrage sur le lino : assiettes cassées, couverts éparpillés, tomates noyées, petits pois flottant dans du bordeaux pour ce remake domestique de Titanic. Sept secondes. J’estime à sept secondes le temps qu’il a fallu à Axel pour transformer la cuisine en champ de bataille bosniaque. “Attends, PaCa, j’vais essuyer !” propose-t-il avant de glisser dans le résultat de ses oeuvres pour finalement se cogner le crâne contre le frigo. “Aïe, aïe, aïe !” ponctue-t-il, allongé dans ce gloubi, en se massant le cuir chevelu et en me jetant le regard du mec qui, non, putain, a vraiment pas d’chance, le sort s’acharne.

Pascal Pellerin

One comment »

Creative Commons License