Bleu-Rouge blog

Mon Weblog 3.3

12 May

Paroles de radio

Posted in on 12.05.06

  • Max Boublil – Ce soir
  • Saez – My funny Valentine
  • Ysa Ferrer – Mes rêves
  • Mélissa MARS et Pascal Obispo – 1980
  • Oasis – Champagne Supernova
  • Saez – J’veux qu’on baise sur ma tombe

Max Boublil – Ce soir

Est-ce que tu te rappelles
Quand on prenait le temps
De s’aimer vraiment ?
Est-ce que tu te souviens
Des sourires innocents ?
On était des enfants.
Ce soir je suis là pour toi.
J’ai coupé mon téléphone,
Je n’veux voir personne.
Je veux qu’on soit comme avant,
Qu’on ait les mains qui tremblent.
Je ne peux plus attendre.

Oh ce soir tu vas prendre.
Oui tu vas prendre.
Comme si je sortais de prison
Après 20 ans de réclusion.
Oh tu vas prendre.
Oui tu vas prendre.
J’ai vu des culs toute la journée,
Tant pis c’est toi qui va payer.
Oh tu vas prendre.

Je suis fragile comme une fleur,
Fragile comme la soie.
J’ai besoin de toi.
Je n’tarderais pas mon coeur,
L’histoire dans les draps.
Mais surtout ne t’endors pas.

Parce que ce soir tu vas prendre.
Oh tu vas prendre.
Je vais t’en mettre pour 10 ans,
Tu raconteras à tes enfants.
Oh tu vas prendre.
Oui tu vas prendre.
J’espère que t’es véhiculé,
Parce que tu n’pourras plus marcher.
Oh tu vas prendre.

L’amour c’est un peu ça.
Oui comme un cinéma.
D’ailleurs j’ai pris la caméra.

Et ce soir tu vas prendre.
Oh tu vas prendre.
Je sais t’as bouffé chez ta mère,
Mais je t’ai ram’né le dessert.
Oh tu vas prendre.
Oui tu vas prendre.
Et si jamais t’as encore faim,
J’ai ramené 2-3 copains.
Oh tu vas prendre.
Oui tu vas prendre.
La la la la…
La la la la…
Ce soir tu vas prendre.
Oui tu vas prendre.
La la la la…
La la la la…
J’te promet tu vas prendre.

Saez – My Funny Valentine

My funny valentine
Sweet comic valentine
You make me smile with my heart
Your looks are laughable
Unphotographable
Yet you’re my favourite work of art

Is your figure less than greek
Is your mouth a little weak
When you open it to speak
Are you smart ?

Don’t change a hair for me
Not if you care for me
Stay little valentine stay
Each day is valentine’s day

Is your figure less than greek
Is your mouth a little weak
When you open it to speak
Are you smart ?

Don’t you change one hair for me
Not if you care for me
Stay little valentine stay
Each day is valentine’s day

Ysa Ferrer – Mes rêves

Collyre, je pleure
Pas sûre, par cœur
Sourire flatteur
Blessure ailleurs
Nature, pudeur
Désir douleur
Rature j’effleure

Mes rêves mes rêves mes rêves
Mes rêves mes rêves mes rêves
Pour pour des réalités

Pas préparée
A me cacher derrière des vitres teintées
Pas assurée
Contre les risques du métier
Pas décidée
A me planquer dans un endroit protégé
Pas limitée
Aux cas d’figure imposées
Pas supporter j’peux pas supporter
Les salles d’attente engorgées
Pas décidée
A m’laisser marcher sur les pieds

She’s got a secret she’s got
She’s got a little secret

Mes rêves mes rêves mes rêves
Mes rêves mes rêves mes rêves
Pour pour des réalités
J’prends
Mes rêves mes rêves mes rêves
Mes rêves mes rêves mes rêves
Pour pour des réalités

J’devrais penser
A m’forger un moral en acier trempé
Ne plus m’ronger
Mon vernis bleu cyber nacré
M’sentir en sécurité
Sous protection à indice élevé
Traumatisée
Faudrait pas stigmatiser
Pas compliqué c’est pas compliqué
J’trouve pas ça tell’ment sorcier
Bien décidée
Mes idées se sont arrêtées

She’s got a secret she’s got
She’s got a little secret

Mes rêves mes rêves mes rêves
Mes rêves mes rêves mes rêves
Pour pour des réalités
J’prends
Mes rêves mes rêves mes rêves
Mes rêves mes rêves mes rêves
Pour pour des réalités
Idéaliser idéaliser
Tous mes désirs inavoués

Décor, l’envers
Retour, revers
Efforts, à faire
Raccord, éclair
Velours, mohair
A jour, hier
J’ai tord, je perds

Mes rêves mes rêves mes rêves
Mes rêves mes rêves mes rêves
Pour pour des réalités
Idéaliser
Idéaliser
Tous mes désirs inavoués

Mélissa MARS et Pascal Obispo – 1980

Qu’est ce qu’on risque à passer pour des fous
La musique fera toujours de nous
Des rêveurs
Des rêveurs

Chacun
Son monde à part,
Son refuge et son échappatoire
Pour ailleurs,
Un monde meilleur,

C’était en 1980
Une génération qui n’attendait rien
1980, d’où je viens
Déjà en 1980
Sans illusion, et sans lendemain
1980, c’est pas la fin

Qu’importe ceux qui ont servi d’exemples,
Se rejoignent, se suivent et se ressemblent
Les rêveurs
Les rêveurs

Faut bien
Passer le temps,
Les couleurs qu’on porte et les courants,
Question d’heure,
Non, rien ne se meurt,
Non.

C’était en 1980
Une génération qui n’attendait rien
1980, d’où je viens
Déjà en 1980
Sans illusion, et sans lendemain
1980, c’est pas la fin
C’est pas la fin

C’était en 1980
Une génération qui n’attendait rien
1980, d’où je viens
Déjà en 1980
Sans illusion, et sans lendemain
1980, c’est pas la fin
Non,
C’est pas la fin
C’est pas la fin

Redevenir gris
1980
Redevenir gris
1980
1980

Oasis – Champagne Supernova

How many special people change
How many lives are living strange
Where were you while we were getting high ?
Slowly walking down the hall
Faster than a canon ball
Where were you while we were getting high ?

Some day you will find me
Caught beneath the landslide
In a champagne supernova in the sky
Some day you will find me
Caught beneath the landslide
In a champagne supernova
A champagne supernova in the sky

Wake up the dawn and ask her why
A dreamer dreams she never dies
Wipe that tear away now from your eye
Slowly walking down the hall
Faster than a canon ball
Where were you while we were getting high ?

Some day you will find me
Caught beneath the landslide
In a champagne supernova in the sky
Some day you will find me
Caught beneath the landslide
In a champagne supernova
A champagne supernova

Cos people believe that they’re
Gonna get away for the summer
But you and I, we live and die
The world’s still spinning round
We don’t know why, why

How many special people change
How many lives are living strange
Where were you while we were getting high ?

Saez – J’veux qu’on baise sur ma tombe

A la lumière obscure
Je te croise enfin
Mon dieu que tu es belle
Toi la seule toi l’ultime
Entre les hommes égalité
S’il te plait prends ma main
Ne te fais plus attendre
Il est temps de s’étreindre
Il est temps de s’éteindre
Une dernière cigarette

Les guerriers de la route avaient pourtant prédit
La mort ou la naissance
Ca dépend du coeur
Au soleil qui s’incline
Allez finissons en
Et laissons s’accomplir le firmament
Plongé dans l’infini dans le gouffre sacré
Katagena
Me noyer à jamais
Et puis quitter ce monde sans pudeur ni morale

J’veux qu’on baise sur ma tombe
J’veux qu’on baise sur ma tombe

Que la grâce s’accomplisse
Immortelle jouissance
Que les femmes s’unissent dans un parfait accord
Rien que pour un instant
L’éphémère devienne
Eternité

J’aurais aimé t’aimer
Comme on aime le soleil
Te dire que le monde est beau
Que c’est beau d’aimer
J’aurais aimer t’écrire
Le plus beau des poèmes
Et construire un empire
Juste pour ton sourire
Devenir le soleil
Pour sécher tes sanglots
Et faire battre le ciel
Pour un futur plus beau
Mais c’est plus fort que moi
Tu vois je n’y peux rien
Ce monde n’est pas pour moi
Ce monde n’est pas le mien

Au revoir mes amis
Au revoir mes frères
Au revoir mon pays
A nous deux la lumière
Au revoir Franckie
Au revoir les printemps
Au revoir pauvre monde
A nous deux satan
Au revoir mes amis
Au revoir mes frères
Au revoir mon pays
A nous deux la lumière.

Comments Off on Paroles de radio

Creative Commons License