Bleu-Rouge blog

Mon Weblog 3.3

19 Aug

Boulimie livresque

Posted in Lecture, Personnel on 19.08.06

Après avoir fait le tour des magasins de loisirs créatifs pour trouver le matériel nécessaire à la fabrication d’un dreamcatcher (et en ne trouvant rien du tout !), je me suis rabattu sur le Virgin du Louvre où j’ai acheté :

  1. Comment voyager avec un saumon (Umberto Eco)
  2. Les Entretiens (Confucius)
  3. La Création du monde et le Temps (Saint Augustin)
  4. A plus d’un titre (Raymond Devos)
  5. Don Quichotte de la Manche – tome 1 (Miguel De Cervantes) nouvelle traduction
  6. Don Quichotte de la Manche – tome 2 (Miguel De Cervantes) nouvelle traduction
  7. Confessions d’un babyboomer (Thierry Ardisson)
  8. Mémoires d’un jeune homme dérangé (Frédéric Beigbeder)
  9. Dernier inventaire avant liquidation (Frédéric Beigbeder)
  10. 99 francs (Frédéric Beigbeder)
  11. Vacances dans le coma (Frédéric Beigbeder)

tags:

No Comments »

30 May

Cape d’invisibilité

Posted in Divers on 30.05.06

La cape d’invisibilité d’Harry Potter réalisable, selon des chercheurs.

La cape d’invisibilité d’Harry Potter, le jeune sorcier créé par la romancière J.K. Rolling, pourrait devenir une réalité, affirment des chercheurs américains et anglais dans une étude publiée jeudi dans la revue américaine Science.

Ces scientifiques dont les travaux sont en partie financés par une agence du Pentagone, ont élaboré une nouvelle théorie et un plan de fabrication d’une telle cape.

Mais, problème de taille, il reste à trouver les matériaux nécessaires à sa fabrication.

Ces matériaux devraient permettre à la lumière et aux ondes électromagnétiques de traverser un objet sans être réfléchies ou réfractées, le rendant ainsi invisible à l’instar des trous noirs dans l’espace.

“Ce n’est pas de la science-fiction puisque la théorie scientifique existe”, a estimé John Pendry, un physicien de l’Imperial College de Londres, co-auteur de cette étude parue dans Science Express, version en ligne de la revue scientifique.

“Il est théoriquement possible de faire toutes les choses que fait Harry Potter avec sa cape mais nous sommes limités par nos capacités actuelle en ingénierie” pour produire ces tissus spéciaux, a-t-il reconnu.

Source : Le Monde

tags: ,

No Comments »

10 May

Le Cheminot

Posted in Lecture on 10.05.06

Je viens de finir ce recueil de nouvelles – Le Cheminôt et La Lettre d’amour – qui sont surement les textes les plus connus de Jirô ASADA (il a d’ailleurs reçu pour ce recueil le prestigieux prix Naoki en 1997 au Japon).
Autour du même thème – les retrouvailles au delà de la mort – Asada raconte l’histoire simple de deux êtres auxquels la vie n’a pas fait de cadeau. Il a su concilier deux traditions japonnaises : celle des histoires de fantômes, des âmes des défunts et celle, plus récente, du réalisme larmoyant. Le premier récit se situe dans l’atmosphère neigeuse et feutrée des solitudes montagneuses. Un cheminot va prendre sa retraite, une gare vide dans un village déserté, le temps s’est arrêté et une petite fille oublie sa poupée… Le second se situe dans le milieu de l’immigration clandestine et du trafic de chair. Une femme meurt, son mari doit aller récupérer le corps…

tags:

No Comments »

26 Apr

Le ciel est notre terrain de jeu

Posted in Lecture on 26.04.06

J’ai ressenti un vrai choc en lisant ce premier livre signé Olivier Monnot des éditions Ankidoo. Il raconte dans un style simple ses premières expériences de jeune pilote privé. Tout son talent est de réussir à faire passer les émotions qu’il ressent et à imager la beauté des paysages qu’il survole. Mon coup de coeur dépasse de très loin le copinage entre bloggeurs. Sans le savoir, nous avons un parcours similaire. Il a survolé le Tahoe Lake, le Yosemite Park, Carson City et Bodie la ville fantôme, Mono Lake et la Death Valley, bref une bonne partie de mon voyage en Californie. Ensuite il a survolé l’Afrique lors du rallye Toulouse-Saint-Louis du Sénégal, la France pour des rassemblements d’avions, etc. Son témoinage sur le dernier vol du Concorde m’a amené jusqu’aux larmes alors que je le lisais dans le TGV. Si j’avais un seul repproche à faire c’est l’omni présence de référence historique mais j’ai l’impression que c’est un peu une spécialité des pilotes qui sont reconnaissants de leurs Pères.

En résumé, précipitez-vous pour acheter ce livre : “Le ciel est notre terrain de jeu” par Olivier Monnot

tags:

5 Comments »

07 Apr

L’Evangile selon Judas

Posted in Divers on 07.04.06

L'Evangile selon Judas

Après avoir disparu pendant près de 1 700 ans, la seule copie connue de l’Evangile de Judas, rendue publique jeudi, révèle les relations de celui-ci avec Jésus sous un jour différent du traître l’ayant vendu aux Romains.
Le manuscrit de 25 pages en papyrus, écrit en copte dialectal, révélé par la revue américaine National Geographic, a été authentifié comme datant du IIIe ou IVe siècle. C’est une copie d’une version plus ancienne rédigée en grec. Contrairement à la version des quatre Evangiles officiels, ce texte indique que Judas était un initié ayant trahi Jésus à la demande de ce dernier pour assurer la rédemption de l’humanité.

Source : Le Monde

tags: ,

7 Comments »

17 Mar

L’école des femmes

Posted in Théâtre on 17.03.06

L'école des femmes

Cette pièce de Molière est d’une incroyable modernité pour moi. Hanté par sa phobie d’être cocu, Arnolphe a décidé d’élever sa jeune pupille, Agnès, dans la plus grande ignorance du monde et des choses de la vie. En ayant fait d’elle une sotte, il pense s’être fabriqué l’épouse idéale : à la fois soumise et fidèle ! C’est sans compter le coup de foudre réciproque d’Agnès et d’Horace, le jeune fils du vieil ami d’Arnolphe…

Coline Serreau signe ici une mise en scène audacieuse. Les costumes sont asymétriques, le décor se réduit à des tentures majestueuses. Lolita Chammah joue l’ingénue à merveille et Alexis Jacquin a la folie nécessaire pour représenter l’amoureux épris de sa belle.

Coline Serreau raconte : ” Arnolphe, c’est l’occident. Il a tout : le savoir, l’argent, le pouvoir, la technologie, il a prévu son bien-être dans les moindres détails depuis des années et en une après-midi, tout son monde s’effondre simplement parce qu’il a oublié une seule petite chose : regarder vivre les autres. Il est donc logiquement débordé par le sens de l’histoire, qui est le sens de l’intérêt du plus grand nombre, un sens non pas moral mais organique. Arnolphe subit, sans comprendre ce qui lui arrive, le tsunami dévastateur de la jeunesse en marche qui refuse l’enfermement, la sclérose et l’esclavage. Son désarroi, lui qui aime si sincèrement si complètement si tendrement celle dont il veut s’approprier le corps et l’esprit, est notre désarroi. “

Wilfrid et moi sommes allés assister à L’école des femmes de et avec Coline Serreau au théâtre de la Madeleine. C’est un peu dur de rentrer dans la pièce au début, Coline Serreau joue un rôle masculin, celui du père et il faut se faire à la diction en vers et en rimes, mais tout cela s’efface assez vite pour laisser place à l’histoire.

Pour la petite histoire, le petit chat d’Agnès est mort. J’ai immédiatement pensé à Mélissa MARS qui nous chantait en janvier dernier un texte identique avec la même désinvolture qu’Agnès dans la pièce.

tags: ,

No Comments »

Creative Commons License